SOP :
le syndicat des opérateurs postaux

Les différents pays européens ont engagé, chacun avec leurs spécificités, l’ouverture de leur marché intérieur et de nombreux opérateurs, publics ou privés, ont imaginé différentes stratégies souvent à l’échelle européenne avec pour horizon cette ouverture des marchés.

Le syndicat

En France, la loi dite de « régulation des activités postales » de mai 2005 a ouvert de nouvelles perspectives pour l’ensemble des activités courrier sous toutes ses formes.

S’inspirant des modèles d’animation de ce secteur d’activité tels qu’ils peuvent exister aux Etats-Unis ou en Allemagne, les opérateurs postaux à l’origine de la constitution du syndicat ont souhaité prendre l’initiative pour dynamiser l’économie postale.

Courant 2006, les opérateurs de courrier ayant obtenu une licence pour distribuer du courrier adressé en France ou au départ de la France, ont imaginé la constitution d’une structure formalisée, qui aurait trois missions principales :

  • la connaissance du marché du courrier et la défense des intérêts de leur profession auprès de tous les interlocuteurs pouvant avoir à prendre des décisions touchant ce secteur ;
  • la mise en œuvre des décisions des autorités de régulation, sous toutes les formes concrètes que les divers opérateurs auront à régler ;
  • la régulation sociale telle que la loi de régulation des activités postales le prévoit dans son article 26. La structure nouvelle à créer servant, dans ce cas, de chambre patronale pour négocier la convention collective au travers d’une commission ad hoc.

Organigramme du SOP :

Organigramme du SOP présentant le conseil d'administration et les commissions

Les commissions

Conformément aux objectifs du syndicat, deux commissions ont été constituées :

  • une commission économique qui traite de la place du courrier dans l’économie nationale et permet aux opérateurs adhérents de dynamiser cette activité,
  • une commission sociale avec pour mission la négociation d’une convention collective pour la profession.

Le syndicat des opérateurs postaux doit prendre toute sa place et faire entendre sa voix, qui est désormais celle de l’ensemble d’une profession fortement contributrice en France sur le plan économique et social.